Minimoog

 

Un minimoog en réparation à pianotech, l’occasion de faire chauffer la machine. On connaissait bien le little phatty, le voyager, et on avait déja vu de loin quelques raretées vintages de l’ami bob moog. C’est la première fois que je touche réellement un minimoog. Après un passage de plumeau consciencieux, je branche le monstre…

Retour aux sources, on joue avec l’improbable et l’instabilité, les oscillos partent en vrille pendant les vingt premières minutes de chauffe. Puis tout se stabilise à peu près. Le son est gras, rugueux, le filtre est une tuerie! Bien sale comme il faut, monte très haut et descend très bas, bien homogène sur toute la tessiture, un vrai minimoog quoi !

Voilà quelques clichés et quelques notes de cette belle machine un peu fatiguée mais encore en fonctionnement. Souhaitons lui une longue vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *